Les Petits Bonhommes Allumettes

Les Petits Bonhommes Allumettes

26 février 2018 Rituels 0

Aujourd’hui, j’ai voulu vous faire un petit exercice de style sur la fameuse technique des « Petits Bonhommes Allumettes » (je pense qu’on les nomme ainsi parce que finalement un enfant de 5 ans serait capable de les dessiner)

Donc pas besoin d’être un spécialiste du dessin, ni un futur Picasso.

Non juste avoir la capacité de dessin d’un bambin de maternelle.

Bon vous vous en sentez capables ?

Jacques Martel l’inventeur

Jacques Martel est le créateur de cette technique entre autre, il est aussi un thérapeute connu, Maître Reiki lui aussi, né à Montréal et l’auteur du « Grand dictionnaire des maux et des maladies ».

Les Bonhommes allumettes permettent de façon ludique de travailler à nous défaire des liens d’attachement qu’ils soient conscients ou inconscients.

C’est un travail portant sur la relation à l’autre, ou sur des situations qui nous atteignent et qui nous bloquent.

Comment ça marche ?

Cette technique va amener notre subconscient à se libérer des émotions négatives en allant couper ces liens d’attachements toxiques et nous permettre d’acquérir la sérénité nécessaire à notre chemin de vie.

La seule condition est que vous ne travaillez que pour vous-même et sur vous-même.

Enfin une technique qui nous remet au centre.

Donc pas de « Petits Bonhommes Allumettes » pour votre copine ou copain, votre maman, votre famille. S’ils en éprouvent le besoin, ils s’y collent tous seuls comme des grands !!!

Pour faire simple comme le dit le proverbe «Charité bien ordonnée commence par soi-même ».

Et bien là on y est. Il faut que vous arrêtiez de faire pour les autres.

Comme dans toutes les techniques de mieux-être et de bien-être, on n’interagit pas sur les autres, on n’intervient pas dans la vie d’autrui sans son accord. Même si la tentation peut être grande d’aider et de venir en aide à nos proches.

N’oublions pas que parfois les épreuves et les difficultés (bon il en faut pas trop non plus) sont là pour faire grandir, apprendre, évoluer.

Vous avez dit liens d’attachements ? « Kesako » ?

Les liens d’attachements peuvent concernés :

  • Vous et une autre personne
  • Vous et une situation.

L’idée ici est de couper toutes les lignes d’attachements conscientes ou non qui rendent une relation nocive.

Attention, on ne coupe pas l’amour, mais on tend à rendre la relation meilleure avec une notion de liberté et ce dans le respect de chacun des protagonistes.

Et comme d’habitude, il faut rester dans ce qui est juste. Et oui, là vous ne travaillez qu’avec votre perspective à vous, vos désidératas à vous et en face il y a un autre protagoniste dont il faut tenir compte.

Donc la demande, même si vous la teignez fortement de votre propre point de vue, va être réalisée en demandant à ce que chacun reçoive ce qui est juste, et le meilleur pour chacun des deux.

Bon et maintenant que l’on connait les principes de base. Nous et encore nous et toujours nous et rien que nous, comment on fait ?

Les p’tits bonhommes !!!

Bon vous savez dessiner des ronds et des traits et des rectangles? Alors vous êtes opérationnel(le)s pour y aller.

Etape 1 :

Prendre une feuille de papier et un crayon et dessiner deux personnages. L’un est vous, l’autre est la personne concernée.

Si vous travaillez sur un lieu ou une situation, vous dessinerez un rectangle en lieu et place de l’autre bonhomme.

Vous allez sous chacun des bonhommes écrire le prénom et l’initiale de son nom. Pour une situation ou un lieu hyper simple vous noter maison, achat, travail etc…

Etape 2 :

Vous allez ensuite entourer chaque personnages et/ou rectangle d’un rond, ce rond vous lui mettez des rayons de lumière comme pour faire un joli soleil autour.

Etape 3 :

Après, vous allez à nouveau faire un beau soleil qui englobe les deux premiers avec leurs halos de lumière et qui éclaire les deux dessins en les entourant d’un immense rond avec ses rayons.

Etape 4 :

Vous allez maintenant rendre les liens d’attachements visibles.

Comment ?

Vous vous souvenez de nos 7 chakras. Si ce n’est pas le cas je vous renvoie à l’article (Lexique des Chakras).

Bon ça y est c’est revenu en mémoire ?

Donc vous pouvez (ça fait plus joli, je trouve) prendre un feutre ou crayon de la couleur du chakra. Pour rappel : rouge, orange, jaune, vert, bleu clair, bleu indigo, violet. Et vous allez, en partant de vous, tirer un trait pour aller jusqu’au dessin qui représente soit l’autre personne, soit le lieu /ou situation à l’endroit où se situe pour lui le chakra (crane, front, gorge, cœur, plexus solaire, ventre et sacrum)

Etape  5 :

Et c’est maintenant que cela devient sérieux.

Prendre une paire de ciseaux et couper la feuille de papier entre les deux dessins en pensant ou en le disant à haute voix « Je demande ce qu’il y a de mieux pour moi »

Votre inconscient et la vie se chargera de faire ce qu’il y a à faire.

Et les deux morceaux de papier j’en fais quoi ?

Ben comment vous dire !!

Ce que vous voulez :

  • Option 1 : la poubelle
  • Option 2 : les brûler

C’est comme vous voyez. Là on vous laisse libre de votre action.

Je vous mets deux liens YouTube où Jacques Martel vous fait une démonstration.

https://www.youtube.com/watch?v=Slg8jZY2Hd4&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=aEgNZKZ76Kw&feature=youtu.be

Et maintenant à vous de jouer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *