Ecrire un geste libérateur

Ecrire un geste libérateur

26 février 2018 Rituels 0

J’ai envie de partager avec vous aujourd’hui une petite technique que je propose souvent à ceux qui viennent me voir en soin.

Cette technique, je ne l’ai pas inventée, mais rencontrée dans ma vie professionnelle. Elle est utilisée par les psychothérapeutes pour libérer leurs patients de leurs entraves émotionnelles.

Cette technique n’a rien de secret et vous en trouverez sans aucun doute divers écrits en tapant sur « Google est mon ami ».

De quoi s’agit-il ?

Mince mon titre n’est pas assez explicite ????!!!!!

Ecrire : définition tracer les signes de l’écriture en usant d’un instrument spécifique et adapté à cette fonction. Tout cela afin de noter par des signes graphiques, que vous maîtrisez, un message afin de le transmettre / le conserver/ ou pour vous dans notre cas de figure.

Donc, vous voilà devant votre feuille de papier, armé(e)de votre stylo. Mais pourquoi faire me direz-vous ?

Et là, je vous réponds pour essayer à travers l’écrit de laisser tomber certains fardeaux qui vous pèsent et plombent votre chemin. J’ai une amie qui parle de « Sac à dos », je trouve l’image parlante.

Si vous voulez avancer plus vite, il vous faut être un peu plus léger pour que vous puissiez aller sans fatigue, plus rapidement et facilement sur le chemin de votre vie.

Vous ne croyez pas que, comme il est judicieux de vider son dressing de toutes ces affaires que l’on garde, (Des fois que la mode revienne à ce style… Des fois que je perde les 5 kg qui m’empêchent de fermer la fermeture éclair de ce jean que je portais il y a 10 ans… et j’en passe), il faut faire de même et lâcher ce qui en terme d’émotionnel nous rend la randonnée difficile.

Et là !!! La solution de la feuille et du crayon !!!

Vous avez aussi la possibilité d’aller dans la forêt et de crier un bon coup (à faire aussi de temps en temps ça fait du bien)

Ecrire fait moins de bruit et ça dérange moins les voisins et on a pas toujours une forêt à portée de mains (ou de voix).

Et par ce biais, je vous propose d’évacuer une partie de vos émotions négatives en vous adressant, soit à la personne, soit à la situation qui génère en vous tout ce mal-être.

La tristesse, la colère, l’étouffement, l’impression de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur, votre boulot qui vous saoule complet, ou votre patron, le ou la Chéri(e) de votre vie qui se fait attendre, la maison de vos rêves qui se cache…

Enfin, tout ce qui vous gêne ou dérange peut faire l’objet du sujet de votre « Ecrit Libérateur »….

En lâchant sur tous ces envahisseurs, vous vous donnez le droit de pouvoir à nouveau remplir votre dressing (votre vie) de vêtements qui vous iront mieux, plus à la mode…Donc d’accepter la nouveauté et les changements.

Faire le vide donne de la place et vous avez besoin de vous vider de tous ces squatteurs, pique-assiettes qui vous polluent.

Donc la recette ?

Simplissime comme dit la fameuse pub !!

  • 2 ingrédients
  • 3 actions
Ingrédients :

Prendre une feuille et un crayon (2 ingrédients)

Recette :

Se mettre au calme. Oui il vaut mieux ne pas être dérangé(e) dans le cours de votre roman fleuve. Vous risqueriez d’en perdre le fil !! (1° action)

Ecrire, écrire et encore écrire, comme si vous vous adressiez à la personne ou à la situation ou à l’émotion pour lui dire tout ce que vous souhaitez dire.

Sans aucun filtre, sans censure.

N’hésitez pas à laisser sortir les mots (même grossiers, ça fait du bien). Vous n’enverrez jamais ce courrier au destinataire donc aucun risque de retour.

Mais quels bienfaits de dire, d’exposer, de lâcher ce qui fait mal et qu’on ne peut s’autoriser à prononcer. Quelle libération vous allez ressentir !! (2° action)

Et après j’en fais quoi de ma feuille de papier ? (3° action)

Comme vous ne la donnerez jamais à celui à laquelle elle est destinée, s’il s’agit d’une personne physique, mais si c’est une situation ou une émotion, je vois mal à qui vous pourriez l’adresser !!

Vous allez tout simplement la brûler jusqu’à ce qu’elle ne soit plus que cendres. Attention de ne pas mettre le feu !!!

Donc, on fait ça dans sa cheminée, son barbecue, une casserole, un pot en terre… en prenant toutes les précautions nécessaires. Et puis, dispersion !!!

Vous laissez partir le tout en le répandant dans la nature (la terre, le gazon…). Si vous êtes en appartement, vous les jeter dans le lavabo et en répandant de l’eau et vous dites au revoir, bye, bye.

Idées supplémentaires

Bien que je ne donne aucune prescription sur le lieu, l’heure, la date pour réaliser cette technique de la feuille et du crayon, vous allez pouvoir trouver ailleurs d’autres recommandations.

Je vous en livre une de celles glanées au fil de mes rencontres sur « Google est mon ami !! ».

Certains préconisent pour augmenter les effets de ce petit rituel de le faire plutôt en se basant sur les phases de la Lune. Alors on dira que c’est en phase de lune décroissante que c’est le plus fort, soit entre la pleine Lune et la Nouvelle Lune.

Mais si il y a urgence, si il y a le « feu au lac », alors peu importe le moment !!

Bon à vos crayons et vive la liberté et vive le « Sac à dos » qui se vide !!! Quelle légèreté !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *